“Madame le président”, 140 députés font la police du féminisme

ump fémininIls disent non à l’usage du féminin pour les plus hautes fonctions dans un « ultimatum » publié par Le Figaro. Et jugent « totalitaire » qu’une présidente exige le respect.


 

Ce qu’il y a d’extraordinaire avec les contempteurs de l’égalité hommes-femmes, c’est cet acharnement à reprocher aux autres ce qu'ils font eux-mêmes.

Résumé des faits : lundi 6 octobre, lors de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique, le député UMP du Vaucluse Julien Aubert a refusé obstinément d’appeler la présidente de séance Sandrine Mazetier « madame la présidente », préférant « madame le président ». Face à ses provocations répétées la présidente a demandé une…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php