Affaire DSK, ce n’est pas terminé

Affirmer que Dominique Strauss-Kahn est « blanchi », c’est aller un peu vite. C’est surtout un message difficile à entendre pour toutes les victimes de viol qui ne savent déjà pas comment faire valoir leur crédibilité. Plus de 90% n’osent pas porter plainte. Les protestations se multiplient et  d’autres procédures sont en cours.


 

Le juge de Manhattan a annoncé que les charges retenues contre Dominique Strauss-Kahn ont été levées faute de preuves satisfaisantes. Mais l’insuffisance de preuve n’implique pas l’innocence. Alors nombre de questions demeurent. Viol, pas viol ? Relation tarifée qui a mal tourné ? Consentement pas consentement ?  

Dominique Strauss-Kahn et la justice, suite

- Le juge a rejeté…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php