Après Cologne. Le viol et nos hommes
Par Joumana Haddad

Joumana Haddad. Après Cologne. Nos hommes et le violTRIBUNE. Après les agressions de Cologne, l'écrivaine Joumana Haddad rappelle que la violence machiste est universelle. Et pointe du doigt les responsabilités communes.


 

La semaine dernière, quelques jours après les agressions de Cologne, un Allemand qui me suit sur Facebook m'envoyait un message privé plein de fureur. Il y écrivait, entre autres atrocités : « VOS hommes violent NOS femmes. »

Au-delà du ton haineux du message, j'ai été particulièrement frappée par l'emploi de « VOS » et « NOS ». Pour cette personne, « j'incarnais » ces horribles agresseurs uniquement parce que j'étais moi aussi une Arabe, et dans un sens il avait l'impression, en m'insultant et en m'attaquant, qu'il assouvissait sa…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php