Les « crimes moraux » pour punir les Afghanes

crimesmoraux_h156

En Afghanistan, le fait de fuir les violences domestiques ou d'être violée peut mener en prison. S'il y a eu le cas médiatisé de Gulnaz, fin 2011, ce sont 400 femmes et filles afghanes qui sont incarcérées pour de tels « crimes moraux ».

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€