La parité selon Hervé Morin

Le candidat du Nouveau Centre à la présidentielle lance des propositions audacieuses « pour une meilleure reconnaissance de la place des femmes » dans la société française. Mais son parti ne présentera que 20% de candidates aux législatives…


Il ne pèse pas bien lourd dans les sondages pour l’élection présidentielle. Mais il se présente aujourd’hui comme le champion de l’égalité entre les femmes et les hommes : Hervé Morin a avancé, au début du mois, 17 propositions « pour une meilleure reconnaissance de la place des femmes » dans la société française. L’ancien ministre de la Défense veut « en finir avec les promesses et les déclarations d’intentions. »

Dans le milieu professionnel, Hervé Morin propose de rendre la parité « obligatoire dans les élections professionnelles et syndicales » et entend faire « de l’égalité salariale un droit opposable et sanctionnable pénalement devant les tribunaux ».

Il compte instaurer un congé parental partagé entre les deux parents fixant un minimum légal à prendre par le père, rémunéré à 100% et à prendre pendant les 8 premiers mois de l’enfant. Une autre réforme que le gouvernement a promise à maintes reprises et n’a pas menée à bien.

127 candidats, 25 femmes

« Dans l’hypothèse où je serais président de la République, je nommerais comme premier ministre une femme », annonçait Hervé Morin le 1er février, en présentant ces propositions devant l’association « Femmes au Centre ». A l’image de cette promesse qui ne mange pas de pain, d’autres de ses propositions sont le reflet d’annonces souvent entendues dans tous les camps politiques et jamais concrétisées : « une nouvelle étape dans la limitation du cumul des mandats » ou l’instauration d’une dose de proportionnelle aux élections législatives, qui « permettra également l’élection d’un nombre plus important de femmes à l’Assemblée nationale. »

Problème : en attendant, le Nouveau Centre a dévoilé le 7 février la liste de ses candidats investis pour les élections législatives : ils sont 127 dont… 25 femmes. A peine 20%, encore moins que l’UMP, pour le coup. Pas de femme, par exemple, parmi les 6 candidats en Haute-Normandie, la région d’Hervé Morin. Les 23 députés du parti qui se présentent à nouveau sont tous des hommes. Dommage pour l’image…

{jcomments on}

Tous les articles de la rubrique Politique & Société

Une réflexion sur “ La parité selon Hervé Morin ”

Les commentaires sont fermés.