Elle, la case princesse en trop ?

 

Lancée il y a un mois, la campagne pour la suppression du terme "Mademoiselle" des documents administratifs continue de susciter le débat. Un éditorial du magazine "Elle" prend la défense du paternalisme lubrique.


Une éditorialiste de "Elle" prend la défense du terme « Mademoiselle ». Plume bien connue du magazine féminin, Alix Girod de l'Ain signait, le 19 octobre, un éditorial engagé contre la campagne « Mademoiselle, la case en trop », lancée il y a un mois par un collectif d’associations féministes. Une campagne pour dénoncer le sexisme ordinaire véhiculée par ce terme.

« Il faut défendre mademoiselle », explique au contraire Alix Girod de l'Ain. Qui aime entendre « Mademoiselle »…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php