Enfin le retour en grâce pour l’école primaire ?

 

Ecole_primaire_337x189
Le candidat Sarkozy annonce vouloir mettre un terme à la baisse du nombre d'enseignants à l'école primaire. Y croit-il vraiment ? Le président Sarkozy n'envisageait pas cette option.


 

Le candidat Sarkozy a oublié de prononcer, dans son discours de Montpellier le 28 février, tout un paragraphe consacré à l'éducation. Et pas des moindres : il devait y annoncer son intention de ne plus imposer la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite pour les enseignants de maternelle et primaire. C'est, à l'issue du meeting, son service de presse qui a invité les journalistes à…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php