Et maintenant on va où ?, des rusées et des nigauds

Entre drame et comédie sur fond de conflits religieux au Moyen-Orient, ce film franco-libanais de Nadine Labaki enchante la critique. Sincérité, générosité, énergie et espoir... Annie Battle est elle aussi séduite. Mais apporte un bémol : les hommes ne seraient-ils que des « grands nigauds » ?


 

Un village isolé dans un pays du Moyen-Orient. Relié seulement à la civilisation par un chemin improbable où transitent de maigres échanges. Musulmans et chrétiens y vivent dans une harmonie cordiale et se retrouvent au bistrot et à la sortie de l’église et de la mosquée sous le contrôle attentif et débonnaire du cheik, du curé et du maire, échappés tout droit du « Petit monde…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php