Le terrible récit de Femen au Bélarus

Trois de ces activistes aux seins nus, portées disparues pendant plusieurs heures, disent avoir été torturées après une manifestation pour la démocratie à Minsk.

(Nouveau développement, mercredi 21 décembre : Femen compte retourner au Bélarus.)


 

Ces Ukrainiennes n'ont pas froid aux yeux. Elles ont parcouru l'Europe, exposant leurs seins nus pour défendre la démocratie et les droits des femmes. Des performances qui se soldent souvent par des contrôles d'identité, voire de brèves arrestations, mais qui attirent forcément l'oeil des médias. Comme le 31 octobre quand, déguisées en soubrettes, elles affichaient une pancarte « Honte » devant l'appartement parisien de Dominique Strauss-Kahn (vidéo ci-dessous).

Mais pour la…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php