Près de 30% de femmes dans la prochaine Assemblée ?

C’est ce qui ressort des projections réalisées sur la base des résultats de la présidentielle. Les femmes représentent 40% des candidats aux législatives.


Travaux de prospective sur les candidat-e-s aux élections législatives. On savait déjà que 40% sont des femmes, un peu moins qu’en 2007. Et que, c’est un classique, ces femmes sont surtout investies dans des circonscriptions difficiles. L’exemple parisien en est une parfaite illustration.

Les calculs du journal Libération viennent vérifier cette situation à l’échelle nationale : au PS, qui présente 45% de candidates, 115 circonscriptions où François Hollande a obtenu la majorité au deuxième tour de l’élection présidentielle sont attribuées à des femmes, et 177 à des hommes. Ce qui représenterait 40% d’élues. Pas si mal, finalement.

Mais à l’UMP, où seulement 25% des candidats investis sont des femmes, « la situation est pire : 39 femmes du parti ont obtenu l’investiture dans des circonscriptions où Sarkozy est arrivé en tête, pour… 187 hommes. » Soit 17% d’élues potentielles.

Le blogueur Jérôme Cukier s’était lui aussi livré à un calcul similaire. Il estime pour sa part que « même s’il y a 40% de candidates, le nombre d’élues devrait tourner autour de 175, soit 28% ».

Un point positif : « ce serait quand même presque 70 de plus qu’aujourd’hui », note-t-il. Et la France se situerait alors dans la moyenne européenne, qui est de 26%. L’Assemblée sortante comptait moins de 19% de femmes.

 

Tous les articles de la rubrique Politique & Société