Les femmes et les anti-nucléaire, perdants des législatives japonaises

Obachan_h150Au Japon, le parti conservateur a repris le pouvoir. Un résultat amer pour les organisations féministes et de jeunesse qui ont fait campagne pour la protection de l'environnement, l'égalité hommes-femmes et une politique régionale pacifiste.


Il y a trois ans, les électeurs japonais avaient rejeté le parti Libéral Démocrate (PLD, conservateur) au profit du Parti démocrate du Japon (PDJ), de centre-gauche. Le vent a vite tourné, et le premier a remporté une large victoire aux élections législatives du 16 décembre.

« Il faut redonner au PLD l'occasion de prendre en charge les problèmes du pays. Le gouvernement du PDJ a été un désastre », commente Keitaro Noguchi, un employé de 34 ans, qui résume bien…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php