Garde d’enfants : deux ans sans convaincre

Dans son discours sur la politique familiale, il y a tout juste deux ans, Nicolas Sarkozy promettait la création de 200 000 places d'accueil pour la petite enfance d'ici la fin de son quinquennat. La promesse sera difficile à tenir. Le chef de l'Etat annonçait aussi une réforme du congé parental... aussitôt enterrée, puis exhumée deux ans après.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€