Glencore : une société controversée, un patron caricatural

Haro sur le nouveau patron de Glencore après des propos sexistes, alors que le géant des matières premières prépare son entrée en bourse.


C'est un tour de force qu'a réussi Simon Murray. A peine nommé à la tête du Conseil d'administration de Glencore, géant suisse des opérations minières et des transactions de matières premières, il est parvenu à se mettre à dos la quasi-totalité du monde des affaires britannique.

La raison : un entretien au journal britannique Sunday Telegraph, dimanche 24 avril. L'homme d'affaires et aventurier, ancien de la Légion étrangère, y donne un avis tranché sur la volonté du gouvernement britannique…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php