ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cafouillage Créé le lundi 28 mars 2011 12:26 Écrit par La Rédaction
E-mail

En France, les supermarchés regorgent de soutiens-gorges rembourrés destinés aux fillettes dès l'âge de 8 ans. Aux Etats-Unis, une marque qui propose des bikinis "push-up" à partir de 7 ans fait scandale depuis quelques jours.

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires   

 
#4 choquée0piumlynn 05-03-2012 12:16
Moi je fais parti de la génération ou tout à commencé à être chamboulé,
a 12 ans la moitié de ma classe avait un portable.
Aujourd'hui j'en ai 19 et je vois que ça a bien empiré.

La prochaine étape sera quoi? Des prothèse PIB pour petites filles ou bien des porte jarretelles?

Faudra pas s'étonner si la pédophilie augmente.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#3 Camille 31-03-2011 20:48
Je me faisais cette réflexion l'année dernière, en remarquant horrifiée que quasiment toutes les petites filles avaient des hauts de maillot de bain sur le bord de la plage.. d'ailleurs, je ne sais pas si cela peut avoir un lien, mais j'ai également remarqué qu'il n'était plus de mise pour une femme de bronzer seins nus.. le puritanisme est de retour ??
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#2 Lirelle 29-03-2011 10:01
je dirais même plus : pourquoi des soutien gorge à 8 ans, push up ou pas ? Il y a même des soutien gorge (brassière) à partir de 4 ans ... et pourquoi des hauts de maillot de bain aussi pour des enfants qui n'ont aucune poitrine, comme les garçons du même âge ? finalement, les push up sont dans la même logique : les femmes mettent des haut de maillot, les fillettes aussi. Les femmes mettent des push up, les fillettes aussi. J'ai connu une femme dont la fille voulait un "soutien gorge" ... à l'école primaire. C'est dur de lutter contre les push up sans comprendre qu'en amont il y a déjà un problème de sexualisation/h ypersexualisati on des filles et des garçons.
Emelire (je signe 'Lirelle' car 'Emelire' ne passe pas, l'ordi me dit que le nom est "déjà utilisé" ...)
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#1 Isabelle, NosJuniors 28-03-2011 14:10
Bien vu mais pas nouveau...
C'est une problématique qui a enflammé déjà la campagne de David Cameron. De fait les habits sexués plaisent aux marketeurs mais pas aux filles de cet âge là (et tant mieux !) voir notre sujet sur les "lolitas" (www.nosjuniors.com/.../) et la longue file de discussion des jeunes filles qui nous interrogent (article 1er soutien gorge) pour lesquelles l'idéal seraient des soutien-gorge invisibles !
Citer Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

La tentative de buzz sexiste du mois est l’œuvre d'un site de rencontres. Un modèle du genre : comparaison...
Après le scandale provoqué par une brochure, l'Union étudiante de la prestigieuse London School of...

DON

SOUTENEZ LES NOUVELLES NEWS, FAITES UN DON (défiscalisé à hauteur de 66 %)

jaimelinfo_300x100

DANS L'ACTUALITE

Parmi les « 25 adolescents les plus influents » listés par le magazine, pas moins de 16...
Le nouveau maire d'Elne, dans les Pyrénées-Orientales, efface le projet de la précédente municipalité...
Mais qui est ce George Clooney aux côtés d’Amal Alamuddin ? Le site australien The Business...
Donnant une impression de semi-nudité, le maillot a déchaîné les commentaires. Mais aux dernières...

Les nouvelles brèves

L'Assemblée législative nord-irlandaise a fait un grand pas vers la pénalisation de l'achat de services...
Le service militaire, obligatoire en Norvège, le sera désormais pour les femmes comme pour les hommes. ...
25% de sénatrices, et 23% de femmes au bureau du Sénat. La questure reste un bastion masculin.

Débat du moment

Qu'est-ce que la richesse ?

Et si on changeait d'indicateurs pour orienter autrement les politiques publiques ?

Réagir !

Plus de Nouvelles News