ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cafouillage Mis en ligne le 31/01/12 I Rédaction par La Rédaction
E-mail

Tollé après les propos du numéro 2 du FN évoquant les "IVG de confort" qu'il entend ne plus rembourser. Un discours choquant mais pas nouveau...

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires (Abonné-e : connectez-vous pour commenter)   

 
#3 Lili 02-02-2012 16:33
@Iyly : Les "pro-vie" prennent en compte que la contraception n'est pas fiable à 100 % . Leur "problème" n'est pas la prise de risque mais le fait de ne pas "assumer" le risque en menant à terme une grossesse non désirée, quitte à confier l'enfant à l'adoption si le couple, ou la femme, n'est pas en mesure ou ne souhaite pas l'élever. Du coup pour eux je ne crois pas que ce soit un problème de risque ou de probabilité, mais de principe. Mais je ne m'étendrai pas sur leurs arguments.

Hélas, certains n'ont pas manqué d'évoquer un moindre remboursement des soins aux malades des poumons qui sont d'ex-fumeurs ou des fumeurs actuels... puisqu'après tout "ils savaient le risque qu'ils prenaient"

Et les jeunes hommes ont payé des primes d'assurance plus élevées du fait de leur accidentologie supérieure jusqu'à l'an dernier, où au nom de l'égalité hommes-femmes, on a augmenté les primes de tout le monde. Ce qui revient à faire payer les femmes pour les accidents des hommes, ça c'est de l'égalité !! :cry:

Alors je crains que vos idées provocatrices ne finissent, un jour de réduction des déficits, par prendre forme de propositions... En ce moment, notre système de santé est toujours menacé du pire...

Mais bon il s'agit de Marine et du Front, alors si demain ils doivent dire le contraire d'aujourd'hui (par exemple si tout le monde hurlait contre cette proposition), ils se rétracteraient. ..démagogie quand tu nous tiens... Mais de fait en dehors d'ici, on n'en a pas beaucoup parlé...
Signaler à l’administrateur
 
 
#2 lyly 02-02-2012 14:38
@ Camo :-)

Je vais être volontairement provocatrice, dans le cas des avortements, les pro-vies hurlent contre les femmes (parce qu'apparemment les bébés se font sans hommes) qui sont irresponsables, qui prennent des risques, ect sans prendre en compte que la contraception n'est pas fiable à 100%

Donc ok on arrête de rembourser les IVG à cause des gens qui ont joué avec les probabilités. Donc dans ce cas, on arrête de rembourser les soins aux diabétiques de type 2, aux malades de MST, aux personnes qui prennent sciemment le volant alors qu'ils sont pas en état de conduire alors qu'ils mettent non pas seulement leur vie en danger et celle d'un fœtus mais de plusieurs autres personnes dont des enfants.

Pourquoi est-ce qu'on fait du chantage aux jeunes filles (alors qu'il faut être deux) alors que jamais on fait ce genre de chantage aux jeunes hommes qui statistiquement sont ceux qui meurent le plus en accident de voiture. Et pourtant il s'agit toujours de vie.

Deux poids deux mesures
Signaler à l’administrateur
 
 
#1 Lili 01-02-2012 09:35
@Camo : Le problème n'est pas là. Des milliers de couples (pro-vie ou pas) sont en attente d'un enfant à adopter et faute d'enfants adoptables en France, se lancent dans l'adoption internationale, avec ce que cela sous-tend (outre la souffrance pour les parents), d'argent plus ou moins opaque (ce qui réserve de fait l'adoption aux couples riches), de trafics,... et du fait que finalement, l'impossible accès des femmes du tiers-monde à l'avortement nous arrange bien, puisque ça permet à nous, riches occidentaux d'adopter leurs enfants... question gênante qu'on évite de trop poser dans notre beau pays.

La question est celle du choix, celle de l'accès à l'information sur la contraception et sur la responsabilité en matière de sexualité, en particulier pour les pères (qui sont souvent absents de ce débat), et pour les jeunes mères.

Remercions Marine de ses propos tellement insultants qu'ils placent le refus de rembourser l'IVG là où il devrait être : dans le domaine de l'inacceptable pratiquée par un parti à côté de la plaque sur à peu près tous les sujets. Nul doute que certains pro-vie vont réfléchir à deux fois avant de continuer à s'assimiler à cette femme et à son parti. Et nul doute qu'elle a perdu quelques voix...tant mieux.
Signaler à l’administrateur
 

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

  Une lycéenne américaine a conduit Mc Donald's à ne plus proposer de jouets « pour...
Créée en 2011, la page Facebook britannique affichant des photos de « femmes qui mangent dans...

DANS L'ACTUALITE

De la surexposition d'hommes politiques aux faits divers où les femmes sont définies par rapport...
Des anti-austérité et un conseiller du Président de la République amateur de chaussures de luxe...
Le Premier Ministre met l'économie au pas, Servier est mort et les femmes ont le droit de vote depuis...
Ils veulent supprimer le smic (de façon transitoire ou non), elles veulent travailler sans être agressées....

Les nouvelles brèves

L'ancienne spécialiste des risques de marché chez BNP Paribas, députée PS depuis 2012, devient la...
La victime avait, dans un premier temps, été accusée d'atteinte à la pudeur.
Si les listes pour les élections municipales sont paritaires dans toutes les villes de plus de 1000...

Débat du moment

Qu'est-ce que la richesse ?

Et si on changeait d'indicateurs pour orienter autrement les politiques publiques ?

Réagir !

Plus de Nouvelles News