ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chroniques Créé le mercredi 22 décembre 2010 12:27 Écrit par La Rédaction
E-mail

naomi wolfLe fondateur de WikiLeaks, accusé de viol, dans les filets de la justice. Qu'il soit coupable ou pas, de nombreuses voix dénoncent un acharnement malsain, alors que des dizaines de milliers de victimes de viol ne sont pas entendues. L'affaire témoigne aussi de la tendance à l'instrumentalisation du sort des femmes, à des fins autrement politiques.

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires   

 
#18 RE: WikiLeaks... et le viol devient graveisabelle germain 21-08-2012 11:22
Citation en provenance du commentaire précédent de romane :
ne serait-il pas temps de mettre cet article en accès libre? (de plus, tout le monde ne peut pas se payer un abonnement)

Chère Romane,
j'aimerais beaucoup pouvoir mettre l'info gratuitement à disposition et je sais que 40 E par an c'est beaucoup pour de plus en plus de personnes mais comment pourrais-je rémunérer les journalistes si nous n'avons pas d'abonnés ? Nous expliquons ici pourquoi nous sommes passés au modèle payant et nous nous engageons à baisser le prix de l'abonnement lorsque nous aurons un nombre d'abonnés suffisant pour faire vivre notre modeste rédaction. /index.php/admi nistratif/41-me ntions-legales/ 1162-informez-v ous-engagez-vou s-abonnez-vous Nous avons pu développer le site grâce à un investissement personnel et au soutien de quelques amis. Si nous ne pouvons pas compter sur nos lecteurs pour aller plus loin, nous serons contraints de stopper l'activité des nouvelles News
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#17 RE: WikiLeaks... et le viol devient graveromane 20-08-2012 15:40
ne serait-il pas temps de mettre cet article en accès libre? (de plus, tout le monde ne peut pas se payer un abonnement)
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#16 emiliemartin 22-02-2011 12:10
La question posée dans l'article est intéressante car il est vrai que le crime de viol est souvent tourné en dérision et que la majorité mal pensante estime que la victime "l'a cherché" et que dans nombre de pays, la femme violée est condamnée, voire assassinée pour adultère.
Les fausses allégations de viol causent un énorme tort aux trop nombreuses victimes. Rappelons qu'en France, une femme est violée chaque heure.
En supposant que Assange soit réellement un violeur et qu'il soit justement condamnés pour ces crimes, cela n'enlève rien à son action de libération de l'information stratégique. Il ne faut pas confondre l'homme avec ses actions.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#15 jeanne38 07-01-2011 10:04
"Ils" ont trouvé ce qui pouvait indigner le plus de personnes dans le monde, sans toutefois en faire "trop" dans l'ignominie (genre de la pédophilie), ce qui aurait éveillé davantage les soupçons.
Les agressions sexuelles contre les femmes sont finalement tellement banales, que ça n'étonne pas que "même" Julian Assange , le pourfendeur des nations "gendarmes", soit un agresseur, c'est "crédible".
Je suis même étonnée qu'il n'y ait pas eu un crétin politique pour dire qu'on confond crime sexuel et amusement grivois.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#14 lila 26-12-2010 11:54
@ Lulu : il ne s'agit pas de dire que le viol n'est pas grave au contraire si j'ai bien lu l'article, il s'agit juste de faire remarquer que, lorsque ça arrange les autorités, le viol est considéré comme grave, mais dans l'immense majorité des cas, la police de déploie pas de tels moyens pour retrouver les violeurs.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#13 Lulu 25-12-2010 15:45
Je ne comprends pas cet acharnement à dire que ce viol n'est pas si grave, somme toute, et qu'on devrait laisser tomber tant qu'on ne vit pas dans un monde meilleur et plus féministe.

Si l'on suit le même raisonnement, il faudrait laisser frapper des enfants sous prétexte que d'autres se sont fait violer, en laisser violer quelques uns parce que d'autres sont torturés et meurent de faim, il faudrait se moquer du fait que certains enfants ne partent jamais en vacances puisque certains sont condamnés à travailler, et finalement, il ne faudrait pas trop faire attention aux victimes de viols qui y survivent, puisqu'il y en a qui se font violer et qui en plus se font tuer.

Si j'ai bien compris, tant qu'on n'a pas réussi à arrêter les coupables de ces crimes majeurs, il y aurait indécence à courir après les autres agresseurs.

Tout ceci me semble d'une mauvaise foi inquiétante, tout à fait semblable à celle de Sarkozy ou de l'ump prétendant défendre les droits de la femme, et cela me semble relever précisément de l'instrumentali sation du viol : pour ce viol ci on ne va pas se battre, puisque la droite et le conformisme sont du côté des victimes.

Peu en importe l'origine, peu importe la couleur politique qui l'impose, toute action en faveur des femmes, contre le viol et les violences, doit être encouragée. Je ne vois pas comment on peut se croire féministe et râler parce que, pour une fois, un acte sexuel sans consentement mutuel est pris au sérieux.

Ce n'est pas parce qu'Angela Merkel est candidate que je vais voter CDU, mais cela me semblerait étrange d'arrêter de se battre pour la parité en politique parce que la première femme politique à être chancelière vient du CDU.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#12 AdH 25-12-2010 12:46
Si je suis d'accord avec l'analyse de l'usage politique et géopolitique du viol présumé, je suis sidéré par le fait de le considérer essentiellement sous l'angle du féminisme.
On ne se refait pas. Est-ce grave parce que c'est un viol, ou parce qu'il s'agit de femmes ? Moi qui pensait que le viol d'un homme eut été aussi grave, me voila bien désemparé :-?
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#11 Hypathie Blogueuse 23-12-2010 19:17
Plus que convaincant, l'article du blog du Huffington Post ! Effectivement, Assange a droit à la présomption d'innocence et, au regard des charges qui pèsent sur lui, il est un bien commode sex offender à côté des immondes cités dans l'article de Naomi Wolf, immondes violeurs que personne ne poursuit! Je suis d'accord avec l'expression "feminism whashing".
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#10 Cecilia 22-12-2010 23:52
Naomi Wolf a bien raison, dans son article, de dire que dans cette affaire, le féminisme est "maquereauté".
C'est exactement ça et en effet, le cas n'est pas isolé. On nous bassine depuis plus de 10 avec les femmes afghanes, on n'entend jamais parler (au hasard) des Saoudiennes, ou tiens, plus simplement, des femmes en Amérique latine qui elles non plus, ne rigolent pas tous les jours. Autre fait marquant concernant les femmes : elles sont de plus en plus nombreuses à être incarcérées. Mais ça, ça n'émeut personne, alors que c'est bien la culture machiste des trafiquants de drogue qui est à l'origine de ce phénomène.

Les prétendues féministes comme Elisabeth Badinter feraient mieux de s'occuper de ça que des questions d'allaitement. Franchement, y' a des coups de pied au cul qui se perdent, dernièrement.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#9 jac 22-12-2010 18:32
Et cette jeune femme Sakineh, menacée de lapidation et défendue (entre autres ) par notre BHL national, intéresserait-e lle si elle n'était Iranienne ? s'il ne s'agissait pas de vouer l'Iran aux gémonies ? si l'Iran n'était pas le dernier en date des ennemis numéro 1 que se sont choisi les USA et d'Israel ?
D'autres pays appliquent cette torture suivie de mort et cela ne fait pas toujours tant de bruit.
Dans le même temps, être menacée de lapidation ne constitue pas un garantie d'asile (Suède 2001 et Australie-sourc e AI)
Mais est-ce bien le sort des femmes qui préoccupent ???
Tout prouve que non.
Citer Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

Deux mois après la Russe Yelena Serova, l'Italienne Samantha Cristoforetti a eu droit à la question...
Selon Recep Tayyip Erdogan, hommes et femmes ne sont pas égaux, d'abord parce que la religion « a...

DON

SOUTENEZ LES NOUVELLES NEWS, FAITES UN DON (défiscalisé à hauteur de 66 %)

jaimelinfo_300x100

Agenda

Forum de la Mixité,
organisé par Connecting WoMen agency

le 1er décembre 2014

au Forum des images
Forum des Halles,  rue du cinéma, 75001 Paris

En savoir plus

SocialBuilder organise les

Rencontres "Education à l'Egalité F-H dans l'Enseignement supérieur"

Jeudi 15 novembre, de 8h30 à 12h30

A Télécom ParisTech, 46 rue Barault, Paris 13

Programme et inscription

<!--[if gte mso 9]> <w:lsdexception locked="false" priority="73" semihidden="false" unhid

DANS L'ACTUALITE

Entre autres gros mensonges dans ses meetings, le candidat à la présidence de l'UMP tord la réalité...
Chaque jeudi. Le sexisme subliminal de l’info. Cette semaine des politiciens battants, des sportifs...
Chaque jeudi. Sexisme subliminal de l’info. Cette semaine des héros, des flingueurs, des starlettes...
Apologie du viol, rationalisation de la haine... En quelques secondes, Mazarine Pingeot a remis Eric...

Les nouvelles brèves

Les deux prévenus au tout premier procès de l'excision, le médecin et le père d'une jeune victime,...
La condamnation de l'anglo-iranienne Goncheh Ghavami avait mis en lumière l'interdiction faite aux femmes...
Human Rights Watch dénonce des pratiques « discriminatoires et dégradantes ».

Débat du moment

Qu'est-ce que la richesse ?

Et si on changeait d'indicateurs pour orienter autrement les politiques publiques ?

Réagir !

Plus de Nouvelles News