ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bien-être Créé le vendredi 17 février 2012 13:50 Écrit par Arnaud Bihel
E-mail

Interdit18ans_110x104La profusion d'images pornographiques est-elle dangereuse pour l'éducation sexuelle ? La plupart des observateurs s'inquiètent des conséquences d'une sexualisation précoce des adolescents, façonnée par la pornographie. Mais certains dénoncent une « panique morale » injustifiée.

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires   

 
#31 Ann 25-02-2012 12:20
Une des réponses à l'abus de porno est sans doute une meilleure information sur la sexualité qui préoccupe forcément les jeunes .Cela semble se faire dans certains établissements pour des ados de 12 -13 ans et mériterait sans doute d'être généralisé .
Si seulement le porno est source d'information , la sexualité des jeunes peut s'en trouver gravement affectée.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#30 Berenice 23-02-2012 13:36
Cependant, je pense que vous faites plutôt référence à l'éducation parentale, avec la transmission de valeurs humaines, de capacité d'empathie et de compassion. J'aurai tendance à partager votre avis. Cependant, je pense aussi que la société et la culture de cette dernière façonne pour une grande part les individus à des manières de penser et de sentir. Et l'accès à des milliers de vidéos ou est mise en scène un violence sexuelle inouïe des hommes envers les femmes ne peut pas être sans impact selon moi. Comment un tel matraquage de haine absolue présenté comme "norme" sexuelle par la société n'aurait aucun impact sur les individus?
L'esthétique porno et toute les "valeurs" qu'elle véhicule c'est infiltrée partout dans la culture. On nous présente des publicité qui font directement référence aux codes de la pornographie, des publicités où des petites filles de 8 ans sont maquillées, habillées comme des objets sexuels et présentées dans des poses lascives et suggestives. Même avec beaucoup de bonne volonté je ne peux pas croire que ça n'a aucun impact sur les gens. De toute façon, d'une manière plus générale, je pense qu'on marche sur la tête, et pas uniquement dans le domaine de la sexualité.

Au plaisir de vous lire une prochaine fois, on s'est déjà croisée et débattre avec vous est bien agréable ^^
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#29 Berenice 23-02-2012 13:35
Citation en provenance du commentaire précédent de Isa Belette :
Bérénice, mon intention n'était absolument pas de minimiser ton expérience... Au contraire. Simplement, ça m'est aussi arrivé il y a 22 ans.


Je me doute :)

Citation en provenance du commentaire précédent de Isa Belette :
On ne pouvait donc pas accuser l'invasion médiatique. Il faut chercher ailleurs. Pour moi il n'y a que le manque d'éducation.


Je ne sais pas qui il faut accuser.
Personnellement , j'avais de gros aprioris sur l'éducation et le milieu social. Par exemple, je pensais que les hommes éduqués, ayant fait des études longues, seraient, du fait d'une réflexion et d'un esprit critique plus "cultivé" par l'éducation notamment, moins misogynes (moins racistes, moins classistes etc), plus aptes à reconnaître l'égalité entre les hommes et les femmes et entre les humains en général, et plus accessibles à des valeurs humanistes. Parce que dans ma grande naïveté, je pensais que l’affutage de l'esprit s'accompagnait forcément d'une humanité grandissante. Je suis absolument et complètement revenue sur cette croyance si naïve que la méchanceté humaine ou l'indifférence à la souffrance de l'autre était due à l'ignorance et au manque d'outils d'analyse de la réalité...
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#28 Berenice 23-02-2012 03:08
Citation en provenance du commentaire précédent de erwik :
Citation en provenance du commentaire précédent de Berenice :
[quote name="Isa Belette"]cependant c'est vrai qu'il y a aussi des hommes assez bêtes pour croire que les prostituées ont choisi leur "métier" alors...

muai suis pas un expert du domaine alors je fais comme tout béotien je me renseigne
et études, reportages et compagnie, tout converge
oui certaines prostituées sont à la merci d'un proxénète et en situation précaire, non ce n'est pas le cas de toutes les prostituées, j'ai même entendu parler d'étudiantes qui vendent leurs corps en extra pour financer leurs études


Allez donc faire un tour là:
survivingprostitutionandaddict ion.blogspot.com/
et si vous ne lisez pas l'anglais, il y a une traduction ici:
.../le-fantasme-du-fantasme.ht ml

Sinon, vous avez ça:
www.prostitutionetsociete.fr/. ../
ou ça:
sisyphe.org/.../

Vous verrez, tout converge!
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#27 Chriss 22-02-2012 07:54
"Et il y a 20 ans le porno existait déjà non?"

Ca ne nous rajeunit pas tout ça...
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#26 erwik 21-02-2012 15:04
Citation en provenance du commentaire précédent de Isa Belette :
Oui, enfin, ce genre de mauvaise expérience avec un gros débile qui trippe sur les 'pratiques non conventionnelles', faciale et sodo, ça ne date pas de l'explosion du porno. Ça existait déjà il y a 20 ans, les connards violents. Les viols collectifs aussi. "Les jeunes" n'ont rien inventé dans ce domaine.

[..}

Plus que l'accès au porno (qui à mon avis ‘traumatise’ bien plus les hommes adultes), j’imagine que le problème se situe au niveau d'une véritable éducation à la sensualité : notions de désir, émois, envies, joie, don/réception.. Ce genre de trucs has been quoi. A mon époque ça passait entre autres par les grandes œuvres de la littérature.

Sur les solutions concrètes pour limiter le libre accès au porno en ligne, pourquoi pas… Encore que je crois que les gamins, si vraiment ils le veulent, trouveront en 30 secondes le site miroir où il n’y a pas de censure…
Non, comme solution durable je ne vois que l’éducation, à la sensualité, et au regard critique sur la production cinématographique en général, sur le porno en particulier.

+1000 et fin du débat pour moi merci
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#25 erwik 21-02-2012 15:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Berenice :
[quote name="Isa Belette"]cependant c'est vrai qu'il y a aussi des hommes assez bêtes pour croire que les prostituées ont choisi leur "métier" alors...

muai suis pas un expert du domaine alors je fais comme tout béotien je me renseigne
et études, reportages et compagnie, tout converge
oui certaines prostituées sont à la merci d'un proxénète et en situation précaire, non ce n'est pas le cas de toutes les prostituées, j'ai même entendu parler d'étudiantes qui vendent leurs corps en extra pour financer leurs études
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#24 erwik 21-02-2012 14:59
Citation en provenance du commentaire précédent de Lulu.sur.les.news :

Bon, je vais me désabonner de ce pas, et investir plutôt dans de vrais blogs féministes...

Juste question idiote, en quoi un VRAI site féministe serait il mieux qu'un autre site? A croire que vous autres féministes avaient le monopole de la vérité...
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#23 erwik 21-02-2012 14:55
@ Ninhursag as tu déjà seulement vu un de ces films?
Certaines personnes s'épanouissent dans ce milieu d'une part (suffit de voir clara, roco et d'autres pour voir qu'ils sont pas si malheureux que tu penses le croire)
d'autre part le porno c'est aussi large que le cinéma traditionnel (et apparemment bien plus que votre ouverture d'esprit), y a de tout, les femmes ne sont pas toujours salies, parfois ce sont les hommes (des pratiques telles que le cfnm existent je vous laisse googler) ou personne (porno plus artisique voir intellectuel)
je suis tout à fait d'accord qu'il faut limiter l'accès à des personnes majeures et proposer une autre éducation plus proche de la sexualité "standard" à nos adoloescents mais de là à dire que le porno c'est le mâle (ah ah je fais de l'humour tiens)
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#22 Isa Belette 21-02-2012 13:28
Bérénice, mon intention n'était absolument pas de minimiser ton expérience... Au contraire. Simplement, ça m'est aussi arrivé il y a 22 ans.

Le début des années 90 marque l'avènement de l'industrie telle que tu la décris. Les jeunes de mon époque louaient encore des VHS et se les passaient sous le coude. Sinon il y avait le minitel (!), mais par exemple l'accès à Internet commençait tout juste à se démocratiser.

On ne pouvait donc pas accuser l'invasion médiatique. Il faut chercher ailleurs. Pour moi il n'y a que le manque d'éducation.
Citer Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

Mea culpa de l'éditeur d'un exercice, proposé aux enseignants de primaire, qui concentre les stéréotypes...
A Lyon, la société de VTC s'était associée à un site de photos de femmes dénudées pour une offre...

DON

SOUTENEZ LES NOUVELLES NEWS, FAITES UN DON (défiscalisé à hauteur de 66 %)

jaimelinfo_300x100

DANS L'ACTUALITE

Parmi les « 25 adolescents les plus influents » listés par le magazine, pas moins de 16...
Le nouveau maire d'Elne, dans les Pyrénées-Orientales, efface le projet de la précédente municipalité...
Mais qui est ce George Clooney aux côtés d’Amal Alamuddin ? Le site australien The Business...
Donnant une impression de semi-nudité, le maillot a déchaîné les commentaires. Mais aux dernières...

Les nouvelles brèves

Une soixantaine de parlementaires sont en délicatesse avec le fisc, avance le Canard Enchaîné. Avec...
L'Assemblée législative nord-irlandaise a fait un grand pas vers la pénalisation de l'achat de services...
Le service militaire, obligatoire en Norvège, le sera désormais pour les femmes comme pour les hommes. ...

Débat du moment

Qu'est-ce que la richesse ?

Et si on changeait d'indicateurs pour orienter autrement les politiques publiques ?

Réagir !

Plus de Nouvelles News