ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Civilisation Mis en ligne le 27/06/11 I Rédaction par Arnaud Bihel
E-mail

laurence parisot

Interview choc de Laurence Parisot dans le Parisien. La patronne du MEDEF s'attaque au sexisme de la société française et appelle, à son tour, à faire de la « véritable égalité hommes-femmes » un sujet incontournable de l'élection présidentielle.

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires (Abonné-e : connectez-vous pour commenter)   

 
#2 meg 01-07-2011 18:00
Je n'aime pas du tout l'opportunisme de Parisot qui n'a pas montré une once de féminisme ni d'humanisme pendant sa présidence du MEDEF. Pourquoi maintenant se met elle à défendre la parité ? Elle qui se réjouissait de l'affaiblisseme nt du systhème des retraites dont les femmes sont les premières à pâtir, qui se gargarise de la dissolution du code du travail, qui s'accommode des manques de moyen de l'inspection, qui soutiens le travail précaire (majoritairemen t féminin), qui ne dit jamais rien des patrons exploitant les sans-papiers et j'en passe. Je pense qu'elle roule pour l'UMP et la campagne de Sarko et je voie ca d'un très mauvais oeil. J'en ai assez de voire tous ces déchets libéraux (racistes, homophobes, neo-colonialist es, religieux...) se revendiquer féministes quant ca les arrangent et discréditer les véritables militantEs par ces stratagèmes malhonnêtes.

@ barcena: Votre fragilité, bien sur elle n'est pas humaine, évidemment elle est masculine ! C'est très instructif, merci pour ce bel aveux.
Signaler à l’administrateur
 
 
#1 barcena 30-06-2011 09:30
Je suis d'accord qu'il y est une égalité, mais chez les hommes aussi entre eux notamment il y a discrimination.
Les bureaux RESSOURCES HUMAINES les secrétaires sont souvent des femmes (parfois à la limite de l'antipathique).
Les emplois pénibles sont souvent moitié moitié, mais certains travaux (publics) il n'y a pas de femmes ou pratiquement pas. Par contre, dans le pouvoir il ne faut pas se plaindre, elles sont là et bien là.
Si être femme c'est se poser systématiquemen t en victime, c'est un peu facile, l'homme peut souffrir des femmes cadres aussi, cela m'est arrivé et j'ai une fragilité masculine moi aussi.
Signaler à l’administrateur
 

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

Créée en 2011, la page Facebook britannique affichant des photos de « femmes qui mangent dans...
Le député Philippe Vitel évoque la "justice du plumart" à propos de Ségolène Royal. Il fait partie...

DANS L'ACTUALITE

Des anti-austérité et un conseiller du Président de la République amateur de chaussures de luxe...
Le Premier Ministre met l'économie au pas, Servier est mort et les femmes ont le droit de vote depuis...
Ils veulent supprimer le smic (de façon transitoire ou non), elles veulent travailler sans être agressées....
Ukraine, choc de simplification... à la guerre comme en économie, les hommes décident.

Les nouvelles brèves

L'ancienne spécialiste des risques de marché chez BNP Paribas, députée PS depuis 2012, devient la...
La victime avait, dans un premier temps, été accusée d'atteinte à la pudeur.
Si les listes pour les élections municipales sont paritaires dans toutes les villes de plus de 1000...

Plus de Nouvelles News