ABONNEZ-VOUS    I   CONNECTEZ-VOUS  I   RECEVEZ LA NEWSLETTER  I   AIDE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Civilisation Créé le lundi 27 juin 2011 13:58 Écrit par Arnaud Bihel
E-mail

laurence parisot

Interview choc de Laurence Parisot dans le Parisien. La patronne du MEDEF s'attaque au sexisme de la société française et appelle, à son tour, à faire de la « véritable égalité hommes-femmes » un sujet incontournable de l'élection présidentielle.

La suite de cet article est accessible sur abonnement.
Vos abonnements permettent aux nouvelles news d'exister.

E-mail
 

Commentaires (Abonné-e : connectez-vous pour commenter)   

 
#2 meg 01-07-2011 18:00
Je n'aime pas du tout l'opportunisme de Parisot qui n'a pas montré une once de féminisme ni d'humanisme pendant sa présidence du MEDEF. Pourquoi maintenant se met elle à défendre la parité ? Elle qui se réjouissait de l'affaiblisseme nt du systhème des retraites dont les femmes sont les premières à pâtir, qui se gargarise de la dissolution du code du travail, qui s'accommode des manques de moyen de l'inspection, qui soutiens le travail précaire (majoritairemen t féminin), qui ne dit jamais rien des patrons exploitant les sans-papiers et j'en passe. Je pense qu'elle roule pour l'UMP et la campagne de Sarko et je voie ca d'un très mauvais oeil. J'en ai assez de voire tous ces déchets libéraux (racistes, homophobes, neo-colonialist es, religieux...) se revendiquer féministes quant ca les arrangent et discréditer les véritables militantEs par ces stratagèmes malhonnêtes.

@ barcena: Votre fragilité, bien sur elle n'est pas humaine, évidemment elle est masculine ! C'est très instructif, merci pour ce bel aveux.
Citer Signaler à l’administrateur
 
 
#1 barcena 30-06-2011 09:30
Je suis d'accord qu'il y est une égalité, mais chez les hommes aussi entre eux notamment il y a discrimination.
Les bureaux RESSOURCES HUMAINES les secrétaires sont souvent des femmes (parfois à la limite de l'antipathique).
Les emplois pénibles sont souvent moitié moitié, mais certains travaux (publics) il n'y a pas de femmes ou pratiquement pas. Par contre, dans le pouvoir il ne faut pas se plaindre, elles sont là et bien là.
Si être femme c'est se poser systématiquemen t en victime, c'est un peu facile, l'homme peut souffrir des femmes cadres aussi, cela m'est arrivé et j'ai une fragilité masculine moi aussi.
Citer Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

LA SELECTION

Unes4 138x180

DOSSIER

Stéréotypes dans les médias, à l'école, dans les jouets, le sport...

En savoir +

SEXISME ORDINAIRE

Toni Nadal voit comme une « difficulté logistique » la nomination d'une femme, Gala León,...
Un journal peut-il accumuler les plaisanteries à propos de ce qui pourrait être un viol ? SoFoot...

DON

SOUTENEZ LES NOUVELLES NEWS, FAITES UN DON (défiscalisé à hauteur de 66 %)

jaimelinfo_300x100

DANS L'ACTUALITE

Donnant une impression de semi-nudité, le maillot a déchaîné les commentaires. Mais aux dernières...
Contre le harcèlement de rue, puis contre le fait de regarder les photos volées de stars nues :...
Dans la région Centre l'élue FN au Parlement européen, Jeanne Pothain, n'a jamais fait la moindre...
La directrice de la rédaction du New York Times a été poussée vers la sortie. Victime d'une réputation...

Les nouvelles brèves

Les jurées du prix Femina ont décidé de boycotter l'hôtel Meurice pour protester contre l'instauration...
Les membres du Royal and Ancient Golf club of St Andrews ont approuvé l'admission des femmes.
Jean-Claude Juncker peut désormais compter sur 9 femmes. A l'arraché. Pas mieux que dans la Commission...

Plus de Nouvelles News