Les joueuses “méritent une part plus juste des revenus du football”

La moitié des joueuses ne sont pas payées par leur club, et 35% des internationales jouent gratuitement pour leur pays. Premiers résultats d'une étude de la FIFPro sur les conditions de travail dans le football féminin.


 

À l'heure où s'affichent à la une de la presse les centaines de millions du transfert de Neymar du Barça au PSG, voici des chiffres sur le football féminin qui ont de quoi faire grincer des dents.

Il s'agit d'une enquête menée par la FIFPro, syndicat international des footballeurs et footballeuses, en partenariat avec l'Université de Manchester auprès de plus de 3000 joueuses dans 33 pays, présentée comme « la plus importante jamais menée sur les…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php