Les députés reportent la désacralisation du PIB

EvaSasLa commission des Lois a rejeté un texte écologiste visant à prendre en compte de nouveaux indicateurs de richesse dans les projets de loi de finances.


Le PIB reste seul maître à bord. Une proposition de loi écologiste visant à intégrer dans les projets de loi de finances des indicateurs de richesse alternatifs au Produit intérieur brut (PIB) a été rejetée mardi 15 janvier par la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

La proposition de loi sur la « prise en compte de nouveaux indicateurs de richesse », qui sera examinée en séance le 23 janvier, a donc peu de chances d'être adoptée.

« Il ne s’agit pas de contester le PIB…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php