Partage des tâches et divorce : le mauvais titre de l’AFP (et des autres)

AgeIron« Plus un homme aide à la maison, plus il risque le divorce ». C’est ainsi que l’agence France Presse (AFP) titre une dépêche (reprise ici par Sud-Ouest) consacrée à une étude norvégienne.

Le titre laisse entendre, d’abord, que le partage des tâches domestiques dans le couple n’a pas à être équitable : l’homme « aide » sa femme – selon son bon vouloir, en somme. Et cette participation aux tâches ménagères constituerait un « risque » de divorce pour l’homme (pas pour la femme ?) Veuillez comprendre : messieurs, pour une vie de couple heureuse, ne faites rien à la maison ; et, mesdames, laissez les tranquilles.

Sauf que… ce titre est trompeur. Comme le sont les dizaines d’autres que la presse en ligne a choisis, sur le même modèle, en reprenant cette dépêche de l’AFP. Florilège : « Messieurs, si vous travaillez beaucoup à la maison, attention au divorce ! », titre l’ineffable Atlantico ; « Homme tâtant du balai, divorce assuré ! », ose auFéminin.com ; « Homme au balai, divorce à la clé », renchérit DirectMatin.fr ; « Votre homme fait le ménage ? Divorce en vue », avertit Europe1. Et on en passe…

Indépendance économique

Dans l’article, rien ne vient étayer ces titres aux accents sexistes. Le résumé de l’étude établi par l’AFP est d’ailleurs bien plus équilibré : « la proportion de divorces parmi les ménages qui partagent les tâches domestiques de manière équitable est environ 50% plus élevée que chez ceux où l’essentiel du travail est accompli par la femme. »

Sans compter que « pour les chercheurs, il n’y a aucun, ou presque aucun lien de causalité, et cette corrélation est plutôt un signe de la « modernité » des couples », explique l’AFP. Thomas Hansen, coauteur de l’étude, explique encore : « dans ces couples modernes, les femmes ont aussi souvent un niveau d’éducation élevé et un emploi bien rémunéré, ce qui les rend moins dépendantes économiquement de leur mari. Elles peuvent donc s’en sortir plus facilement en cas de divorce. »

Quoi qu’il en soit, cette étude est en contradiction avec une autre publiée en 2010. A moins que les couples britanniques et norvégiens n’aient pas les mêmes aspirations. La London school of economics constatait en effet que, même dans les couples dans lesquels la femme reste au foyer, plus l’homme participe aux tâches familiales et domestiques, moins on divorce.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Travail, vie familiale : les opinions évoluent, les inégalités demeurent

Pas de puériculture pour papa ?

Le bonheur des hommes est dans la serpillère

Plus ils assurent de travaux domestiques, moins ils stressent

 

Image : « The Age of Iron. Man as he Expects to be » (« L’âge du fer – Ce à quoi l’homme s’attend »), caricature anti-féministe, 1869, New York.

Tous les articles de la rubrique Sexisme ordinaire

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

3 réflexions sur “ Partage des tâches et divorce : le mauvais titre de l’AFP (et des autres) ”

  1. « Se déplacer, une facilité au masculin »
    http://www.egalite-infos.fr/2012/09/13/se-deplacer-une-facilite-au-masculin/

    où l’on peut lire également
    « […] les transports en commun ne sont pourtant pas toujours adaptés aux besoins des femmes »

    Pourquoi pas simplement, non adaptés aux poussettes ou familles nombreuses ? On a l’impression qu’ici « les femmes » représentent une population de personnes handicapées… Quand le problème de fond, comme c’est heureusement évoqué en fin d’article, est avant tout le partage des tâches domestiques ?

    Pour moi transports en commun et égalité des sexes ne devraient pas être considérés dans le même tableau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php