Pas d’inégalité salariale pour les grandes patronnes américaines

Safra Katz, patronne d'Oracle. Picture courtesy of Hartmann Studios (CC BY 2.0)
Safra Katz, patronne d'Oracle. Picture courtesy of Hartmann Studios (CC BY 2.0)

Elles ne sont que 9 femmes parmi les 100 PDG les mieux payé.e.s des États-Unis. Mais elles gagnent davantage en moyenne que leurs homologues masculins.


 

Dans les hautes sphères, pas de trace d'inégalités de revenus entre les femmes et les hommes. C'est ce qui apparaît dans la dernière analyse du cabinet Equilar sur les 101 patron.ne.s des États-Unis les mieux payé.e.s, publiée mercredi 12 avril.

Certes, les femmes restent sous-représentées dans cette liste, qui…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php