« Petite Poucette » changera le monde

 

petite_poucette

La « Petite Poucette », héroïne du dernier ouvrage de Michel Serres, symbolise  la génération des 18/30 ans qui font voltiger leurs pouces sur leurs mobiles pour échanger des textos.  D’autres la nomment génération Y. C’est moins poétique. Nés avec le numérique ces jeunes sont des mutants qui annoncent et accompagneront une nouvelle ère. Que le philosophe dessine.


 

Je l’ai appellée Petite Poucette et pas Petit Poucet, déclare le philosophe, parce qu’il  faut célébrer « la victoire des femmes » ; les filles ne  travaillent-elles pas plutôt plus et mieux que les garçons ? "Génération" est d’ailleurs un nom féminin, et Petit Poucet est inclus. On se réjouit : pour une fois, le féminin…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php