Chez les militants climatiques, la colère monte contre les pratiques policières

Tandis qu'il neigeait à gros flocons ce mardi dans les rues de Copenhague, les rapports entre militants et forces de l'ordre sont devenus brûlants. Les voix se font de plus en plus fortes pour dénoncer des arrestations « arbitraires », plusieurs centaines ces derniers jours. Des interpellations permises par une loi votée le mois dernier au Danemark, autorisant les arrestations préventives.

Et au sein même du Bella Center, où se déroulent les négociations de la COP-15, les représentants des ONG accrédités se plaignent de restrictions d'accès cette semaine.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€