Pour Zemmour, la violence attire les femmes

Zemmour a encore frappé ! Invité à critiquer le livre de Diane Ducret, « Femmes de dictateurs » (ed. Perrin), dans l’émission « On n’est pas couché », Eric Zemmour a donné sa vision toujours archaïque de « la » femme. Extraits : « Le pouvoir attire les femmes, c’est comme ça, c’est dans leur cerveau archaïque »… 

« Elles les aiment (ces dictateurs) parce qu’ils sont violents, ben évidemment, ça agit comme une super virilité dans l’inconscient féminin, c’est comme ça que ça fonctionne. »… « Les femmes demandent aux hommes d’être comme ça »...  « Les femmes de dictateurs assument le fantasme de toutes les femmes ».

Ce qui est rassurant est d’abord d’entendre le public rire à ces propos et les huer. Puis les autres invités sur le plateau soulignent le ridicule de Zemmour. Mais pas assez sans doute. Affirmer que la violence des hommes est un fantasme de femme reste dangereux.

Lire aussi

- Que reste-t-il des mots de Zemmour ?

- « La Domination Masculine »

- Viol : le coupable, c’est le violeur

C’est une vision fantasmée de la femme, ce sont souvent les arguments des violeurs, et une façon de légitimer le viol et la domination masculine. Zemmour serait bien inspiré d’écouter plutôt la neurobiologiste Catherine Vidal à TEDxParis par exemple. Il comprendrait peut-être que le problème ne vient pas du cerveau archaïque des femmes mais de l’archaïsme de sa pensée.

Extrait de l'émission :

{dmotion}xgwphw{/dmotion}

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€