Une Saint-Valentin pour mobiliser contre les violences

1billion_2017Pour rappeler qu'on ne tue pas par amour, par solidarité contre l'exploitation, ou pour alerter sur les mariages des mineures, ce 14 février, jour de Saint-Valentin, a des accents militants.


 

La Saint-Valentin, ou l'occasion de rappeler qu'on ne tue jamais par amour. Des militantes féministes manifestaient, mardi 14 février au matin, devant le Palais de Justice de Paris. Il s'agissait de dénoncer les violences faites aux femmes, mais aussi la violence des mots : il est indécent de parler de « crime passionnel », quand il s'agit en fait d'un « geste de haine le plus souvent commis avec une extrême cruauté », rappelle dans un…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

css.php