Des soldes, donc des femmes

Même quand les consommateurs hystériques sont aussi des hommes, certains titres ne les montrent qu'au féminin.



Lu sur 20 Minutes.fr, ce titre : « En petite culotte dans Lyon pour être rhabillée à l'oeil ». Et pour l'illustrer cette photo.
Le sujet, c'est le coup de pub d'une enseigne de vêtements qui proposait, au premier jour des soldes, d'habiller gratuitement les 100 premiers clients qui se présentent en sous-vêtements.
Une opération de publicité idéale, puisque qu'elle a largement été reprise par les médias (« Il y a plus de journalistes que de fringues », entend-on sur BFMTV). Et un signe supplémentaire que société de consommation rime…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php