« Touche pas à mon Planning familial »

Affiche de Pascale Boistard, secrétaire d'Etat aux Droits des femmes
Image tweetée le 2 décembre par Pascale Boistard, secrétaire d’Etat aux Droits des femmes

Soutien au Planning familial. Des politiques de tous bords et associations se mobilisent pour dénoncer les menaces du FN sur les droits des femmes et l’avortement, et appellent à voter « pour des listes clairement engagées à défendre le Planning familial ».


 Depuis l’annonce de Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste du Front National en PACA – mais aussi de trois autres têtes de liste FN -, de supprimer les subventions du Planning familial en cas de victoire aux élections régionales, les personnalités politiques et associations se mobilisent. Le slogan, « Touche pas à mon Planning familial », lancé mercredi 2 décembre par les co-présidentes de la structure, Carine Favier et Véronique Séhier, dans une tribune de France TV Info, fait son chemin. Les deux femmes dénoncent : s’en prendre au Planning familial c’est « s’attaquer à la liberté chèrement acquise de milliers de femmes et d’hommes, jeunes et adultes, dans leurs choix de vie : une vraie régression ! »

La présidente du FN s’est, elle, désolidarisée de sa nièce : « Je ne vais pas fermer les plannings familiaux » a-t-elle promis sur Europe 1, « Je vais rencontrer moi-même les plannings familiaux (…) Chaque candidat qui a vocation à être président d’une région a une part de liberté en fonction de la région dans laquelle il est candidat. Nous ne sommes pas une secte. » Un écran de fumée pour les co-présidentes du Planning familial qui n’ont pas la mémoire courte et rappellent : « Si le Front national n’affirme pas officiellement vouloir interdire l’avortement, comme le rappelle Marine Le Pen, il propose de le dérembourser et fait une formidable propagande pour ‘la liberté de ne pas avorter’. »

Voir aussi : La famille selon le FN, 3 enfants par Française

Face aux menaces qui pèsent sur les droits des femmes en cas de victoire du FN dans certaines régions, des politiques et associations alertent. « Nous, citoyen-ne-s engagé-e-s, élu-e-s de communes et de partis différents, artistes… sommes révolté-e-s par ce retour à l’ordre moral, par ces outrances grossières, et sommes déterminé-e-s à défendre nos centres de Planning familial face à ces graves menaces extrémistes. » Cet appel à voter « pour des listes clairement engagées à défendre le Planning familial », lancé jeudi 3 décembre, a été signé notamment par l’écrivaine Michèle Fitoussi, la journaliste Nadia Daam, et plus de 50 personnalités, femmes et hommes, représentant.e.s d’associations et politiques de tous bords.

« Oui, nous souhaitons davantage de femmes élues. Non, nous ne voulons pas que cela se fasse au détriment de nos droits les plus fondamentaux. »

Dans le même esprit, l’équipe des Glorieuses, une newsletter autour des conditions des femmes, a lancé un manifeste de soutien au Planning familial déjà signé par plus de 8000 personnes, et précise : « Oui, nous souhaitons davantage de femmes élues. Non, nous ne voulons pas que cela se fasse au détriment de nos droits les plus fondamentaux. » Et s’en prend directement au FN : « Comment en est-on arrivé à plébisciter dans les sondages un parti remettant en cause les droits fondamentaux que nos mères et nos grands-mères ont durement acquis ? »

Lire aussi : L’égalité au FN, c’est les femmes au foyer

Dès l’annonce de Marion Maréchal-Le Pen relayée dans toute la presse le 26 novembre – et dès la veille dans Les Nouvelles NEWS  – plusieurs hauts responsables politiques ont commencé à dénoncer sur les réseaux sociaux la politique du FN. En première ligne, la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard :

 

Tous les articles de la rubrique Politique & Société

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

Une réflexion sur “ « Touche pas à mon Planning familial » ”

  1. Pour respecter les convictions qu’elle affiche, Mme Marion Le Pen doit immédiatement arrêter ses activités politiques et professionnelles et se dépêcher de fonder une vraie famille nombreuse (3, 4,5 enfants, + …).
    Elle se doit de donner l’exemple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php