Vivian Maier, le temps retrouvé

MaierAu 20ème siècle, à New York, une nounou a passé sa vie à photographier les anonymes des rues, les enfants qu’elle gardait, leurs parents. Dans A la recherche de Vivian Maier, le jeune photographe qui l’a découverte retrace la vie de celle qui n’a connu la célébrité qu’après sa mort. Par Valérie Ganne.


 

John Maloof est réalisateur de documentaires et fan de photographie. Il est jeune, il aime chiner et fouiner. En 2007 il achète un stock de 100 000 négatifs à une vente aux enchères. Il y découvre des clichés alliant sens du cadre et de la lumière, mêlant humour et tragédie, et surtout captant l’humain comme seuls les grands photographes savent le faire.

Comme John Maloof se revendique monomaniaque, il part sur la trace de la mystérieuse photographe, décédée en 2009. Mais heureusement, cette femme gardait tout jusqu’à la névrose, remplissant les garages de ses employeurs d’objets et de journaux. Et il découvre une caverne d’Ali Baba : un garde-meubles plein jusqu’au plafond, contenant des malles entières de pellicules non développées, de photos noir et blanc et couleur, des films 8 mm et 16 mm.

Part d’ombre

A travers les témoignages des enfants qu’elle a gardés, maintenant adultes, de ses anciens employeurs, jusqu’à un lointain cousin français, on tente de comprendre le mystère Maier : cette femme qui aurait aimé être journaliste ou espionne mais n’était que nounou, habillée comme une ouvrière soviétique des années 50, emmenait les enfants dont elle avait la garde pour de longues promenades dans la ville, dans des quartiers mal famés, les gosses la regardant tout photographier inlassablement. Une nounou qu’ils adoraient (et vice versa), mais pas seulement : en effet la part d’ombre de cette femme sans famille, sans amis, sans vie sociale, n’est pas éludée ; et en particulier ses moments de violence.

La forme classique de ce documentaire, alliant témoignages et mise en scène du réalisateur à la recherche de Vivian, est toujours ponctuée de photos de la talentueuse inconnue, également adepte des « selfies » (autoportraits).

Plus on avance dans le mystère de cette femme, solitaire, visiblement traumatisée par les hommes, obsédée par les faits divers les plus tragiques, passant de l’excentricité à la folie, plus ses photos magnifiques sont là pour témoigner de son sens aigu de l’humanité.


A la recherche de Vivian Maier, documentaire de John Maloof et Charlie Siskel, sortie le 2 juillet 2014.

Le site officiel du documentaire (en anglais)

        

 

Photo : Autoportrait, par Vivan Maier. Copyright_VivianMaier_Maloof Collection_online

 

Tous les articles de la rubrique Culture