Accueil International En Allemagne, controverse sur des wagons réservés aux femmes

En Allemagne, controverse sur des wagons réservés aux femmes

par Lucie Rondou
Wagon Femmes
Wagon Femmes

Photo Kurt Bauschardt sur Flickr [CC BY-SA 2.0]

Une compagnie ferroviaire allemande propose des wagons réservés aux femmes et s’attire des critiques de toutes parts.


 

Des wagons réservés aux femmes. Cette proposition de la compagnie allemande Mitteldeutsche Regiobahn (MRB) provoque un vif débat.

Le 24 mars, cette compagnie ferroviaire privée annonçait que les trains de la ligne Leipzig-Chemnitz (1h15 de trajet) allaient être équipés de deux voitures réservées aux femmes voyageant seules ou avec enfant(s), situées en milieu de train, au niveau du compartiment de services.

Cette annonce a suscité une série de commentaires, quasiment tous négatifs. Mardi 29 mars l’élu de gauche chargé de la mobilité au parlement de Saxe, la région concernée par cette ligne, dénonçait un « scandale », estimant que « la séparation des sexes appartient au Moyen Age ». Tandis que l’extrême droite s’emparait du sujet pour y voir une soumission à la charia, rien de moins. De fait, la compagnie est soupçonnée d’agir en réponse aux agressions sexuelles perpétrées pendant le nouvel an à Cologne, ce qu’elle dément. Elle assure que la mesure s’inscrit dans le projet plus large de renforcer la sécurité des femmes à bords des transports en commun. 

Un débat ancien

Les wagons réservés aux femmes existent au Japon, en Inde, au Mexique, au Brésil, en Egypte ou en Indonésie. Mais en Europe l’idée n’apparaît pas, pour les spécialistes, comme une réponse appropriée. 

L’année dernière, une idée similaire avait été avancée par le candidat travailliste britannique Jeremy Corbyn, qui s’était alors attiré les foudres des associations féministes et militantes contre le harcèlement. Parmi les critiques, pêle-mêle : ces mesures n’attaquent pas le problème du harcèlement en amont mais font office de « cache-misère » ; elles ne protègent pas les autres personnes susceptibles d’être agressées, comme les minorités. Enfin, elles contribuent à déplacer la responsabilité de l’agresseur vers les femmes.

Lire aussi : Quand un travailliste propose des wagons séparés pour les femmes

En France, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) rejette également cette idée de moyens de transports réservés aux femmes, au motif que de telles mesures rompent avec la mixité et entretiennent la construction d’une société de peur et de division, et que « ces wagons, bus ou taxis, au lieu de sécuriser les femmes, placent celles qui ne pourraient ou ne voudraient pas les utiliser dans une situation de danger accru, les exposant à des violences sexistes puisqu’elles pourraient être davantage encore perçues comme “aguicheuses” ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Harcèlement dans les transports : l’article 14 retrouve sa place dans la loi

Agression sexuelle dans un train : ‘Bah, elle est pas morte !’

Harcèlement dans les transports : réveiller les consciences

12 mesures contre le harcèment dans les transports

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire