Aretha Franklin, reine de la soul, icône féministe

Aretha Franklin aux « Kennedy Center Honors de Washington. » (capture d’écran)

L’immense voix d’Aretha Franklin a inversé le sens du « RESPECT » pour en faire un cri de ralliement pour les femmes.

Quatre octaves ! La voix puissante et sensuelle d’Aretha Franklin s’est éteinte le 16 août. « La reine de la soul »,  qui avait 76 ans, a ému et touché le monde depuis 1967 avec, d’abord, son interprétation de « RESPECT » devenu hymne féministe et chanson militante pour les droits civiques. Dans les hommages qui lui sont rendus, le public aime à se souvenir de son émouvante prestation lors des « Kennedy Center Honors de Washington. » Elle avait bouleversé les spectatrices…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php