Des “candidates sans visage” aux législatives en Algérie

liste-ffs-1La Haute instance algérienne de surveillance des élections a dû mettre en demeure plusieurs partis dont des affiches ne montrent pas les visages des femmes candidates aux élections législatives du 4 mai.


 

En Algérie, les femmes occupent 31,6% des 462 sièges à l’Assemblée nationale. Plus qu’en France. Une loi impose une représentation minimale des femmes sur les listes électorales. Mais à l’approche des nouvelles élections législatives, le 4 mai prochain, un débat s’est ouvert sur leur visibilité politique, au sens propre du terme. Car sur des affiches sont apparues des « femmes fantômes ». À côté des photos des candidats, les visages de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php