Droits des femmes : Macron sous surveillance des associations

Marlène Schiappa, chargée des droits des femmes chez En Marche, et Emmanuel Macron
Marlène Schiappa, chargée des droits des femmes chez En Marche, et Emmanuel Macron

Ministère des droits des femmes, violences, précarité, droits sexuels, PMA… des associations féministes appellent le nouveau président à ne surtout pas oublier ses engagements.


 

Elles avaient pris parti entre les deux tours de l’élection présidentielle pour appeler à voter pour Emmanuel Macron, et surtout contre Marine Le Pen, au nom de la défense des droits des femmes. Au lendemain du second tour, plusieurs associations féministes, chacune à sa façon, interpellent le nouveau président élu,…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php