Femmes politiques sans identité

Ministre sans nom de famille, candidate sans identité propre… La condescendance envers les femmes politiques reste un sport national.


 

Delphine Gény-Stephann, la nouvelle secrétaire d’État nommée à Bercy, est polytechnicienne. Elle a commencé sa carrière au service de l’État, à la direction du Trésor puis à l’Agence des participations de l’État avant de rejoindre Saint-Gobain en 2005. La voici de retour au ministère des Finances, secrétaire d’État auprès de Bruno Lemaire. Elle succède à ce poste à Benjamin Griveaux.

Mais voilà que, lors de la passation de pouvoirs, elle a perdu son nom. L’émission Quotidien en a tiré une…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php