Des hautes fonctionnaires inquiètes pour “la place des femmes dans le pilotage de l’État”

Logos des réseaux de hautes fonctionnaires signataires de la lettre ouverte

En 2016, deux ministères n’étaient pas dans les clous de la loi qui impose des nominations équilibrées dans la haute fonction publique. Des réseaux de femmes hautes fonctionnaires réclament “de nouvelles mesures fortes”.


 

« La place des femmes dans le pilotage de l’État continue d’être insuffisante et préoccupante » : c’est un message d’inquiétude qu’adresse, en guise de vœux au président de la République, l’Association interministérielle des femmes hautes fonctionnaires, épaulée par plusieurs réseaux de femmes au sein des ministères.

Dans une lettre ouverte, ces…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php