Huit mars ou hot d’or ?

Des vendeurs de sex toys s’emparent de la journée des droits des femmes.


Au départ, le huit mars est la journée des droits des femmes…. Petit à petit, grâce à une savante alchimie médiatique et un puissant déni des inégalités hommes/femmes, la journée des droits des femmes est devenue la journée de la fâme, un être abstrait… et surtout une consommatrice ! Alors à l’approche du huit mars, la pub se déchaîne.

Parfum, bijoux, thalasso… Les commerçants – qui ont dû rater quelques cours d’histoire – se pressent autour de la fâme. Cette année, nouveauté : les sextoys sont de la fête. Un site, qui vend des « produits coquins » reprend le graphisme des déclarations révolutionnaires. (Mais pas de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php