Hypersexualisation : des digues contre une vague sexiste

JouannoBachelot_200x133

Interdire les concours de ‘mini miss’ pour les moins de 16 ans, engager les acteurs économiques autour d’une charte : ce sont les principales mesures préconisées par Chantal Jouanno et Roselyne Bachelot pour répondre à l’hypersexualisation des enfants.


« Le phénomène reste relativement rare en France », assure Chantal Jouanno. « Mais nous allons être confrontés à une vague beaucoup plus forte si nous n’y prenons garde ». Dans son rapport, commandé en novembre 2011 par Roselyne Bachelot et remis lundi 5 mars à la ministre des Solidarités, la sénatrice UMP propose des pistes pour lutter contre l’hypersexualisation des enfants.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php