La Jordanie, à son tour, signe la fin du mariage libérateur pour les violeurs

La chambre basse du Parlement jordanien a voté l’abrogation de l’article 308 du code pénal, qui permet aux violeurs d’échapper à la justice en épousant leur victime.


 

Un pays de plus met fin à l’impunité pour les violeurs. Le parlement jordanien a voté, mardi 1er août, l’abrogation de l’article 308 du code pénal. Cet article introduit en 1960 permet aux auteurs de crimes sexuels d’échapper à des sanctions pénales s’ils épousent leur victime. Ce vote doit encore être confirmé par la chambre haute du parlement jordanien, mais déjà de nombreux commentateurs et commentatrices saluent une « journée historique ».

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php