Quand Julian Assange pirate le féminisme

Le fondateur de WikiLeaks juge que « le patriarcat » est responsable de la défaite de Marine Le Pen, comme de celle d’Hillary Clinton. On aura tout lu.


 

À quoi joue Julien Assange ? Le fondateur de WikiLeaks a fourni un étrange commentaire, mardi 9 mai, sur l’issue de l’élection présidentielle en France. D’abord sous forme de question : « Marine Le Pen a-t-elle perdu à cause du sexisme ? » Puis, affirmatif : « D’abord Hillary, maintenant Marine. Nous sommes en 2017 et l’emprise du patriarcat est plus forte que jamais ».

 

Mettre sur le même plan Hillary Clinton et Marine Le Pen (en les appelant, au passage, uniquement par leur prénom), voilà qui est osé. La…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php