La charge de la Royal Society contre la société de consommation

vautours_h150Le dogme de la croissance matérielle n'est plus tenable et contribue aux inégalités dans le monde. A quelques semaines du sommet Rio+20, l'académie des sciences britannique appelle à surmonter les égoïsmes nationaux pour contribuer au bien-être à l'échelle mondiale.


 

 

La très sérieuse Royal Society prend à son tour position contre l'obsession de la croissance à tout prix. Dans un rapport sur « la population et la planète », publié le 25 avril, l'académie des sciences britannique s'inquiète de l'accroissement de la population et de la consommation matérielle... et de leurs conséquences sur le bien-être humain et l'environnement, sur une planète finie.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php