La fiancée du désert, une renaissance

A un Certain regard, sélection décidément plus propice en trouvailles que la très officielle compétition du festival de Cannes, le premier film de Cecilia Atán et Valeria Pivato est un bijou modeste et délicat.

Qui sont-elles ?

Les réalisatrices de La fiancée du désert, Cecilia Atán et Valeria Pivato, sont toutes deux de Buenos Aires. La première a été assistante en réalisation avant de se faire connaiîre en 2015 avec une série documentaire en huit épisodes sur les Mères de la place de Mai. Elle a cofondé une société de production El Perro en la luna. Quant à Valeria Pivato, après des études de design et un diplôme en cinéma, elle a officié…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php