L’avenir incertain de la parité

Il était attendu depuis 15 mois. L’observatoire de la parité entre les hommes et les femmes renouvelé le mois dernier a été officiellement installé le premier juillet par le Premier ministre François Fillon. Les 37 membres, sous l’égide de la rapporteure générale Chantal Brunel, ont pour mission de faire progresser la situation des femmes en France. Mais la constitution très contestée de l’observatoire, son manque de moyens, et le désintérêt des pouvoirs publics amoindrissent ses chances de réussite.


observatoire de la paritéL’observatoire de la parité renaît et n’a plus une minute à perdre. En pleine réforme des retraites et des collectivités territoriales, la parité va mal.

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php