“Tensions françaises” : Marie Ekeland démissionne de la présidence du CNNum

L’entrepreneure Marie Ekeland démissionne de la présidence du Conseil National du Numérique, 8 jours seulement après y avoir été nommée. Elle dénonce la “violence” des critiques contre la nomination de Rokhaya Diallo.


 

Marie Ekeland n’aura présidé le Conseil National du Numérique (CNNum) que pendant huit jours. Le temps d’une vive polémique. Le 11 décembre, la co-fondatrice de l’association France Digitale et du fonds d’investissement Daphni, était nommée à la tête de cette instance consultative, chargée de plancher sur les enjeux du numérique. Mais, mardi 19 décembre, Marie Ekeland annonce avoir présenté sa démission « afin de laisser la place à une…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php