Islam, facteur aggravant de discrimination

Deux études, à une semaine d’intervalle, font le lien entre islam et discrimination. Ce mardi, L’Ined et l’Insee publiaient les premières données de l’enquête TeO, concluant entre autres que les musulmans se sentent particulièrement discriminés en raison de leur religion. Une semaine plus tôt, une autre enquête révélait que la religion musulmane est un facteur de « discrimination considérable » à l’embauche.

Dans un entretien aux Nouvelles NEWS (à lire plus bas), l’une de ses auteures, Marie-Anne Valfort insiste sur la nécessité de s’appuyer sur ces résultats, et sur d’autres à venir, pour déterminer les politiques publiques de lutte contre les discriminations.

 

Aux côtés…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php