Pas d’argent pour le harcèlement, le boycott s’organise

Pour endiguer le cyber-harcèlement organisé sur le forum d’un site du groupe Webedia, les marques sont invitées à ne plus acheter de publicité chez l’éditeur.


La liberté d’expression a un coût et ce sont les annonceurs qui l’assument en achetant de la publicité dans les médias gratuits. Chez Webedia, qui se flatte d’être le « premier groupe média sur le divertissement online », les annonceurs accourent pour toucher les 28 millions de visiteurs uniques mensuels déclarés. Pour attirer cette audience, les sites de Webedia donnent davantage dans le people-sexe-sport-jeu que dans la Pléiade. C’est sur les forums de ce groupe que se déchaînent des propos haineux surfant sur le sexisme ou le racisme. En particulier sur l’un des forums du…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php