Pas de “class-action” contre le géant Wal-Mart

La Cour Suprême des Etats-Unis a fermé la porte à une plainte collective contre le géant de la grande distribution, accusé de discrimination sexiste aux salaires et aux promotions. La bataille judiciaire va se tourner vers les tribunaux locaux.


Le jugement de la Cour Suprême, rendu lundi 20 juin, vient clore 10 ans de procédure. En 2001, Betty Dukes et six employées de Wal-Mart s’attaquaient en justice au géant américain de la grande distribution, qu’elles accusent de discriminations à grande échelle à l’encontre des femmes. En 2007, une cour fédérale les autorisait à mener une “class-action”. Autrement dit, à représenter plus d’un million…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php