Des juges jettent la pierre à la femme adultère : tollé au Portugal

Deux juges de Porto ont justifié leur clémence envers un homme qui avait violemment frappé son ex-femme par le fait qu’elle l’avait “humilié” en le trompant. Tollé contre cette justification des violences conjugales.


 

Des centaines de personnes doivent manifester vendredi 27 octobre à Lisbonne, la capitale portugaise, et dans la ville de Porto. Leur mot d’ordre : « Le machisme n’est pas la justice, c’est un crime ». En cause : le jugement rendu le 11 octobre par les juges Neto de Moura et Maria Luísa Arantes, de la Cour d’appel de Porto, et qui secoue le Portugal depuis plusieurs jours. « 

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php