Religieuses trop féministes sous surveillance

Pas assez engagée contre l’avortement ou l’homosexualité : la principale organisation des religieuses américaines va devoir changer, sous l’œil du Vatican.


 

A l’heure où le Vatican se rapproche des intégristes “lefebvristes”, il place des soeurs progressistes sous surveillance. La ‘Leadership Conference of Women Religious’ (LCWR), qui dit représenter plus de 80% des religieuses catholiques aux États-Unis, se voit reprocher de « sérieux problèmes de doctrine ». La congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), à la suite d’une « évaluation doctrinale », veut les faire rentrer dans le droit chemin.

« Thèmes féministes radicaux »

Tout en saluant l’engagement social de la LCWR, son « soutien aux pauvres », la CDF, gendarme doctrinaire du…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php