Sana Yazigi, avec Creative Memory, veut « préserver les traces de la révolution syrienne »

sana-yazigi-activiste-culturelle-syrienne Où sont passés les dessins, slogans, caricatures, vidéos de la révolution syrienne ? Pour lutter contre l’oubli et préserver l’Histoire en train de s’écrire, Sana Yazigi, activiste culturelle syrienne, graphiste aujourd’hui exilée au Liban, a créé le site Creative Memory, “La Mémoire Créative de la Révolution Syrienne”. Un site qui documente, archive, compile, et témoigne de la scène artistique et culturelle syrienne depuis les débuts de la révolution. Un acte de résistance. ENTRETIEN.


 

Les Nouvelles NEWS : Comment l’idée de Creative Memory a-t-elle émergé ?

Sana Yazigi : Avant la révolution, entre 2007 et 2012, j’ai couvert…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php