La “taxe rose” pointée du doigt en Allemagne

« Les femmes paient pour la même coupe de cheveux courte 12,50 euros de plus que les hommes ». Visuel de l’Antidiskriminierungsstelle

L’agence allemande anti-discrimination met en évidence une différenciation genrée des prix en défaveur des femmes dans les services. Une “taxe rose” moins évidente sur les produits.


 

L’Allemagne à son tour se penche sur la « taxe rose ». L’Antidiskriminierungsstelle, agence fédérale anti-discrimination, a dévoilé mercredi 20 décembre les résultats d’une étude sur la « différence des prix selon le sexe ». Conclusion mitigée : la « taxe rose » affecte peu les produits, elle est en revanche plus…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php